Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Love Z World

Love Z World

Partage de Voyages en Images

Luang Prabang Round 2

Comme Marie l'avait conté dans le round précédent, le trajet vers Luang Prabang est un réel calvaire. Encore une fois, nous tentons le minivan, et encore une fois quelque chose à raconter : dans la première ascension du parcours, le chauffeur n'arrive pas à passer la deuxième... "Ben (ça) va marcher beaucoup moins bien, forcément...", ça chauffe, ça sent le brûlé mais ça passe... après un break en altitude pour refroidir la bête. Finalement 5 petites heures nous séparent du Graal, du joyau qu'est Luang Prabang, dans son écrin de montagnes, de rivières et de forêts. Petit contretemps à l'arrivée, où nos amis les policiers tentent, avec succès mais au prix d'une joute verbale bien peu discrète, de soutirer quelques kips au chauffeur... Quelques seaux plus tard, au bord de la piscine, on se dit que le Luang Prabang Paradise resort porte bien son nom, et la chaleur écrasante est vaincue.

Mercredi matin, nous avions prévu un réveil précoce pour profiter au maximum de la fraîcheur, ce qui n'a pas été très efficace puisqu'arrivés au sommet du Phu Si, la colline qui domine la ville, nos t-shirts sont bons pour l'essorage... Le Phu Si offre de belles perspectives sur la ville et renferme quelques jolis Bouddhas.

Nous rencontrons ensuite François, un sympathique "français à roulettes" (comprendre en fauteuil roulant), pour un café en terrasse. Il nous dressera un portrait haut en couleurs de Pattaya, ville de tous les excès thaïlandais.

Visite du magnifique Vat (temple) Xieng Thong, avant de retrouver la pistoche, les mangues, et le farniente.

Le vent se lève, le ciel s'obscurcit, on a appris à reconnaître les signes avant-coureurs de la suite... Nous fonçons donc en ville pour un massage à l'huile, le temps que ça passe. Mais ça ne passe pas donc, courageux, nous bravons les gouttes, mais celles-ci s'intensifiant, nous nous réfugions dans le premier restaurant croisé, probablement le plus cher de Luang Prabang...

Le lendemain fera l'objet d'un article perso...

Vendredi. Petit-déjeuner. Comme d'habitude, cours de lao avec le personnel du restaurant, mention spéciale au "Hongmooooo" (hôpital) et au "ooooooooooooohhhhh" (sorte de aahh, je comprends...).

Location de scooters, un Yamaha Fino probablement en fin de vie si on en croit ses calages intempestifs et pétaradages permanents, et un Honda Scoopy, tonique, mais dont l'arrière-train a la bonne idée de nous lâcher en pleine montée, à 4 km des chutes de Kuang Si, la destination du jour. Delphine, pas encore totalement au fait de la Bopenyang (pas de problème) attitude, nous voit déjà en galère pour la journée. En fait nous venons de traverser un petit village, et qui dit petit village dit que notre pneu sera réparé en 20 minutes et 20 000 kips (2 euros). Le "garage" est lao style, puisque le mari y répare les 2 roues pendant que la femme fait une permanente à une cliente et que leur fille de 6 ans environ découpe des pastèques à la machette...

Les chutes de Kuang Si sont incroyables : cascades sur de nombreux niveaux, eau fraîche et limpide, "parcours forestier" (encore une fois merci au Lonely Planet pour ses indications pertinentes...) et , clou du spectacle, Baloo et ses potes (voir les photos dans un prochain article).

Retour sans encombres, si ce n'est la faible vitesse et le bruit du Fino, proche de l'Extrême Onction.

Quelques mangues au bord de la piscine et des emplettes au marché nocturne ont raison de notre courage. Au lit.

Lever à 5h15 pour assister à l'aumône des moines, au lever du soleil. Cette cérémonie fait partie du quotidien des moines, et constitue leur unique source de nourriture pour la journée. Sentiments mitigés : la beauté du moment est gâchée par les hordes de touristes qui ne respectent pas la distance et veulent avoir leur cliché "macro" des moines.

Retour au lit puis détente au bord de la piscine, pour la dernière fois avant de longs mois.

Vient l'heure du vol le plus court du monde : 30 minutes pour rejoindre Vientiane, il faudra autant de temps pour récupérer les bagages.

Fin de la parenthèse enchantée...

Luang Prabang Round 2
Luang Prabang Round 2
Luang Prabang Round 2
Luang Prabang Round 2
Luang Prabang Round 2
Luang Prabang Round 2
Luang Prabang Round 2
Luang Prabang Round 2
Luang Prabang Round 2
Luang Prabang Round 2
Luang Prabang Round 2
Luang Prabang Round 2
Luang Prabang Round 2
Luang Prabang Round 2
Luang Prabang Round 2
Luang Prabang Round 2

Partager cet article

Commenter cet article

Michele ERRECA 28/04/2013 18:33

Quelles richesses §