Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Love Z World

Love Z World

Partage de Voyages en Images

Nam Lik adventures

Après une semaine à Vientiane, un petit weekend hors de la "jungle urbaine" (il faut savoir que cette expression ne peut pas être plus inappropriée, Vientiane étant une capitale tout ce qu'il y a de plus paisible) s'impose !

En ce samedi matin la sortie de lit est difficile mais l'appel du Banneton, la meilleure boulangerie de Vientiane est plus fort, aaah un petit café-croissant-baguette !

Nous optons donc pour une "expédition" à 80km au Nord de Vientiane, au Nam Lik Eco-Village, petit hameau de bungalows installés au bord de la rivière, au milieu de la jungle et ses hordes d'insectes.

Le manager du complexe, très accueillant et parlant un français parfait, nous présente son projet, un "conservatoire" pour toutes les espèces animales de la région : scarabées, serpents, tortues, iguanes,... Très sympathique, mais pas aussi drôle que sa fille, Kaluna, et sa coupe de cheveux Playmobil... Un sacré petit numéro !

Après s'être rafraîchis dans la Nam Lik, nous partons trekker dans la forêt, mais après 20 minutes, les roulements de tonnerre et les escadrons de moustiques (de sympathiques Aedes, vecteurs de la dengue - en pleine saison épidémique...malin), qui semblent plus attirés que repoussés par notre anti-moustiques aux huiles essentielles, nous font rebrousser chemin... A l'heure de ces lignes on a passé la période d'incubation...sauvés...

La fin d'après-midi est assez contraignante : lecture sur les hamacs de la terrasse jusqu'à l'endormissement, et le réveil par l'orage et la tempête. Le Laos est à déconseiller pour les personnes stressées par les insectes : l'orage à rapatrié sur la terrasse environ 12 millions de fourmis...

La journée s'achève par un pti repas pris avec les poules, un pti film parmi les bruits de la forêt (et notamment les fameux "GE-CKOS !" bien sonores) et dodo !

Petit-déjeuner avec notre nouvelle amie Kaluna : il faut prendre des forces avant une ballade d'une vingtaine de kilomètres en vélo. Bien sûr les vélos sont à plat, trop grands pour Marie, parfait ! Le parcours n'est pas vraiment contractuel : la moitié des "chemins ombragés" est aujourd'hui une route en construction, les gamins prennent un malin plaisir à bouger les panneaux indicatifs... Et un nouvel enseignement : quand il fait gris et à peu près frais le matin, une heure après Helios peut mettre une calotte aux nuages et vous rendre la vie difficile, très difficile...

Heureusement, les enfants qui hurlent des "Hello !" et des "Sabaidee !" sortent le moral des chaussettes !

Après le coup de fusil de la note pour une nuit et deux repas, on quitte cet endroit sympathique mais trop cher pour une activité à 0 kips : aller voir le Nam Ngum réservoir, grand lac artificiel né de l'inondation des plaines après la mise en place du barrage hydro-électrique Nam Ngum 1 en 1971. Ce barrage fournit l'électricité à toute la région de Vientiane et à la Thaïlande, et s'avère être une bonne surprise : route magnifique, eau turquoise, une oasis bien cachée où on fera une petite pause boisson bien méritée.

Pour l'anecdote, en face de la petite échoppe où on s'est installés, une dame en surpoids apparent n'a pas trouvé de meilleure idée que de se soulager entre deux voitures. Certes, cela arrive, mais en général c'est pour la petite commission...

Pour éviter un retour via la route 13, on s'essaie à la route 10, magnifique, mais sans carte digne de son nom (merci au Lonely Planet encore une fois...) c'est plus compliqué.

On croisera quelques Bun Bang Fai (fête des fusées), organisés dans les villages courant Mai-début Juin. C'est à nouveau l'occasion pour les laos de faire la fête, à base de Beerlao et de déguisements (nombreux travestis), mais surtout de tirer de grosses fusées dans le ciel pour faire venir la pluie...

Nam Lik adventures
Nam Lik adventures
Nam Lik adventures
Nam Lik adventures
Nam Lik adventures
Nam Lik adventures
Nam Lik adventures
Nam Lik adventures

Partager cet article

Commenter cet article