Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Love Z World

Love Z World

Partage de Voyages en Images

Thakhek Loop, reborn (plus mouillée... mais accompagnés)

De la visite !! Marien et Céline ont quelques jours pour "goûter" au Laos, la Boucle que nous avions faite entre Noël et le Premier de l'An semble être l'aventure idéale pour les "Aventuriers de la Moto perdue" que nous sommes...

Un premier soir pour charger les batteries et de remettre du périple jusqu'à Thakhek City (Marseille-Paris-Bangkok 1-Bangkok 2-Nakhon Phanom-Thakhek), avant d'enfourcher nos fiers destriers, 2 Honda CR 250, prêtes à dévorer l'asphalte, les pistes et la boue.

Après la prise en main sur la rectiligne et monotone route 13, nous enchaînons les virages jusqu'à Khoun Kham et la fameuse randonnée vers la cascade, qui s'avère beaucoup plus "humide" qu'en décembre. Certains passages imposent un choix cornélien : "Préfères-tu passer les flaques de boue bien collante et les multiples ruisseaux en chaussures, ou l'agréable sensation de cette même boue s'insinuant entre les orteils ?". Il faut savoir que notre guide, qu'il a fallu convaincre d'abandonner le visionnage de sa série préférée, avait proposé initialement de passer cette première partie en moto... "Easy, easy"... La suite n'est pas mal non plus : il faut suivre Mowgli, pressé de retrouver sa télé, en évitant branches et racines, le tout avec un taux d'humidité proche de 100% : "Easy, easy". 15 minutes de baignade et puis "Tiens, si on prenait un chemin différent sur le retour ?", c'est vrai ce n'était pas assez difficile, ajoutons des rochers humides et bien glissants comme il faut, comme ça on aura chacun une belle chute à raconter...

Sains et saufs, nous choisissons d'arrêter là pour aujourd'hui : sage décision car le déluge a commencé peu après...

Le lendemain, la pluie a saturé les couleurs et la route vers la grotte de Konglor est fabuleuse : rizières vert fluo sous un ciel bleu électrique parsemé de quelques nuages... Le paradis !

Après avoir traversé la grotte en pirogue, les lacets menant à Lak Sao et son marché sont tout aussi magnifiques et tellement plus faciles à enchaîner avec ces motos qu'avec notre petit Kolao...

C'est donc au troisième jour qu'on "entre dans le dur", ou plutôt dans le mou : plus d'asphalte pendant 80 kilomètres, il est temps de voir ce que les bêtes ont dans le ventre... : cela s'avère très (trop ?) facile : toutes les pistes et autres montées caillouteuses sont avalées sans difficultés... Toutes ? Non ; un type de revêtement résiste encore et toujours : la boue collante, qui sature le pneu de terre, le transformant en savonnette...

On voulait expérimenter le cross, on en a bien mangé... Après quelques numéros d'équilibristes et une alternance coups de stress/bonnes tranches de rigolade, la partie difficile est derrière nous et le retour à la route se fait plein gaz...

Thakhek Loop, reborn (plus mouillée... mais accompagnés)
Thakhek Loop, reborn (plus mouillée... mais accompagnés)
Thakhek Loop, reborn (plus mouillée... mais accompagnés)
Thakhek Loop, reborn (plus mouillée... mais accompagnés)
Thakhek Loop, reborn (plus mouillée... mais accompagnés)
Thakhek Loop, reborn (plus mouillée... mais accompagnés)

Partager cet article

Commenter cet article

les marseillais 26/07/2013 22:10

Haaaaa on l'attendait cet article !!!!!!! Tellement magiques ces vacances, les photos sont top, la plume est fluide... on attend donc l'episode 2. Sleeping bus coming soon...