Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Love Z World

Love Z World

Partage de Voyages en Images

Un weekend plein de rebondissements

Au risque de se répéter, un voyage au Laos n'est pas complet sans un voyage en bus, si possible un bus de nuit...

Le programme du weekend est moins dense et physique que la Boucle, puisque nous prévoyons de faire découvrir à nos hôtes la paisible bourgade de Champassak. Avant cela, il faut donc prendre un sleeping bus pour Pakse... (ces trois petits points sont lourds de sens...). Bien sûr on avait prévenu Marien et Céline du caractère "non officiel et facultatif" de l'arrêt des bus de nuits à Thakhek, il valait mieux car les minutes passent et nos chances s'amenuisent... Deux heures du matin, le guichet ferme et les bus ne s'arrêtent plus à la gare mais sur le bord de la route. Il faut les saisir au vol, échecs... 2h15, je tente ma chance : "no, no", je reviens vers les autres, penaud, quand Marie voit des gens descendre du bus, elle court, parlemente : il n'y a que 3 places, nous sommes 4, ça ne va pas... Mais si mais si ça rentre !

Nous voici donc rentrés, avec des fortunes diverses : les filles partageront les fameuses couchettes d'un mètre de large avec des Laos, Marien aura le bonheur de passer le trajet saucissonné entre 2 aisselles nauséabondes tandis que le mien se fera dans un gourbi sans fenêtres d'une largeur de 50cm.

Quelle bonne nuit !

Après s'être fait avoir par un tuk-tuk véreux, nous prenons place à bord du Songtaew (sorte de gros tuk-tuk) pour Champassak, garé au beau milieu du marché. Il faut bien entendu attendre que ce dernier soit plein pour partir, et avant de remplir un Songtaew, il faut du temps...

Finalement, ils arriveront à y caler 23 personnes, dans un confort douteux. Seuls 35 km nous séparent du but mais le trajet fut "étonnamment" long...

Arrivés à Champassak, il s'agit de trouver un nid pour la nuit parmi les quelques guesthouses du village. Nous marchons le long de la rue principale à la recherche de la perle rare : une chambre relativement propre et une terrasse sur le Mekong, pas si facile !

Un Lao francophone passe en moto et nous vend du rêve : attendez-moi, je pars chercher mon tuk-tuk (gratis pas de problème) pour vous amener dans mon paradis, pas cher, calme, hamacs... Parfait !

Le type avait un sens de l'exagération à faire pâlir un marseillais : chambres dégueulasses, pas de hamacs, pas plus calmes qu'ailleurs, mais surtout bien sale... "Heu, nous allons réfléchir..."

On atterrira quelques mètres plus loin, avec des petites terrasses sur le Mékong fort sympathiques mais à l'hygiène tout aussi douteuse et avec moult habitants inattendus...(geckos en pagaille et cafards de type "Highlander", qui se remettent en marche après un énorme coup de chaussure...).

Toutes ces émotions, ça creuse, et c'est donc le début d'une série de burgers bacon et de combinaisons Ananas/Lemon/Banane au resto du coin.

Un petit massage pour nos petits corps meurtris, et au lit...

Le dimanche, ballade sur de bien belles bicyclettes avec de bien beaux chapeaux à destination du Vat Phu (temple khmer, voir un des articles précédents), qui en cette saison des pluies est entouré d'un écrin de verdure qui lui sied parfaitement.

Au retour malheur, il n'y a plus de burgers, nous avons épuisé le stock de pain...

Il faut songer à regagner Pakse mais il ne reste plus que des minivans aux tarifs excessifs, c'est pourquoi, en bons "backpackers" que nous sommes, nous nous essayons au stop, sous la pluie...

La route nest pas très fréquentée, mais la 7ème voiture accepte de nous prendre dans la benne de son pick-up, une expérience à conseiller !

A Pakse, dernier fruitshake sur un toit-terrasse avant les adieux, retour à Thakhek pour les uns, suite du voyage vers Saigon pour les autres...

Un weekend plein de rebondissements
Un weekend plein de rebondissements
Un weekend plein de rebondissements
Un weekend plein de rebondissements
Un weekend plein de rebondissements
Un weekend plein de rebondissements
Un weekend plein de rebondissements
Un weekend plein de rebondissements
Un weekend plein de rebondissements

Partager cet article

Commenter cet article